TRAVAUX
à la Rue de Steenkerque
Classes de neige à
Wengen 2018 ...
ECOLES SAINT-VINCENT
Aujourd'hui, mardi 20 novembre 2018

Gym étude en 4,5,6 primaire

Gym étude

Avant de présenter de manière concrète notre mode de fonctionnement propre, il nous semble opportun de resituer la gymnastique dans son ensemble. De la voir de manière générale, d’en préciser sa spécificité et de percevoir les types d’efforts que nos enfants réalisent lors de chaque séance.

Vision d’ensemble de la gymnastique

Données générales

La gymnastique artistique s’adresse aux garçons et aux filles. Ces dernières pratiquent quatre agrès qui sont : le sol, les barres asymétriques, le saut de cheval et la poutre. Les garçons quant  à eux pratiquent six agrès : le sol, les barres parallèles, le cheval d’arçon, le saut de cheval, les anneaux et la barre fixe. Depuis quelques années, fleurissent diverses activités parallèles à la gymnastique artistique : Gymnastique Rythmique et Sportive, trampoline, tumling , acro gym.

Toutes ces activités sont des disciplines de précision nécessitant un bon contrôle de son corps. De part ce fait, elle développe la persévérance, la concentration, la volonté, le courage, et de manière plus technique, la souplesse, la force, l’équilibre et la coordination.

Si l’on fait un zoom arrière de la gymnastique, le schéma ci-dessous nous résume les différentes possibilités de l’activité gymnique. Elle va nous permettre de stimuler chez nos gymnastes le goût de:

o        L’action

Par les différentes réalisations de chaque semaine.

o        La création

Par l’imagination qu’ils peuvent avoir lors de la composition de diverses séries, qu’ils sont amenés à présenter.

o        La démonstration

Par les diverses prestations  qu’ils peuvent effectuer devant leurs camarades ou devant un public.

o        La coopération

Lors d’ateliers de gymnastique acrobatique, ou lorsqu’ils doivent être garants de la sécurité de leurs partenaires.

o        L’évaluation

Par la connaissance des divers critères de réussite des exercices ou encore par l’appréciation de la reconnaissance des autres pour une belle démonstration.

o        L’organisation

Par la prise en charge du placement et du rangement d’ateliers ou encore dans le placement des aides lors de la réalisation d’exercices par leurs partenaires.

Données spécifiques

Si on analyse les diverses activités physiques, les items repris ci-dessus peuvent aussi s’y retrouver.

Quelle est donc la spécificité de la gymnastique ?

L’objectif de la gymnastique sportive est de réaliser un enchaînement d’actions motrices caractéristiques dans un milieu particulier qui est celui des agrès.

Toutes ces actions motrices sont reprises dans un répertoire d’exercices codifiés que tous les gymnastes de haut niveau et entraîneurs doivent connaître. Mais si l’on veut concevoir une approche de la gymnastique pour nos chers gymnastes, il nous semble peu opportun de le leur livrer tel quel.

Pour cela, J Leguet a traité ce répertoire et en a issu ce qu’il appelle les préludes de l’activité gymnique. Ces préludes sont des actions motrices qui seront inévitablement mis en œuvre lors de la réalisation des figures gymniques codifiées.

Il en a issu une douzaine qui sont reprises sur le schéma qui suit.

Toutes ces actions peuvent et devront à un moment s’associer par deux, trois ou plus afin de créer des gestes de plus en plus complexes qui aboutiront au répertoire d’exercices codifiés.

L’objectif final de la gymnastique sportive est de pouvoir présenter un enchaînement de gestes complexes qui devront s’articuler dans une série logique et cohérente.

En conclusion, J Leguet préconise un apprentissage en trois étapes : les préludes, les exercices codifiés par l’association de préludes pour terminer par un enchaînement d’exercices codifiés.

Données anatomiques et physiologiques

Lorsque l’on regarde la gymnastique d’un point de vue purement anatomique, on se rend compte que nos gymnastes utilisent majoritairement les membres supérieurs. Ils nous suffit d’analyser les différents préludes pour nous rendre compte que huit d’entre eux ont comme point fixe les mains. Il est vrai qu’ils doivent aussi courir pour prendre un élan de saut, de diagonale au sol, pour avoir une poussée efficace lors des différents salti ou encore avoir un très bon équilibre pour tenir sur une poutre. Cependant, les membres supérieurs restent les plus sollicités.

D’un point de vue physiologique, la gymnastique nous renvoie à deux notions : la force, et plus précisément, l’endurance force et, deuxièmement, la résistance.

o        Lorsque l’on isole la plupart des éléments gymniques, on se rend vite compte que ceux-ci font appel à la force et donc, à la filière anaérobie alactique étant donné que les efforts réalisés s’accomplissent en moins de 15’’.

Mais en gymnastique, hormis au saut de cheval, on ne réalise pas un élément de manière isolé mais dans une série.

Cependant, si l’on analyse celle-ci, on peut observer que pour la majorité des agrès, les gymnastes répètent plusieurs séquences composées d’un ensemble d’exercices suivi par la tenue d’une attitude.

Cela a une conséquence énorme sur la manière de s’entraîner, car ces différentes séquences ne dépassant pas les 15’’, nous restons donc toujours dans des exercices de force mais qui seront répétés plusieurs fois. C’est ce que l’on appelle l’endurance force.  

o        Nous sollicitons la filière anaérobie lactique lorsque nous produisons un effort qui dépasse les 15’’ mais qui  ne s’étend pas au-delà  des trois à quatre minutes selon le degré d’intensité. Il est vrai que, en gymnastique, la plupart des séries se font selon le mode de l’endurance force, comme nous venons de le voir, mais nous pouvons constater que depuis quelques années, les séries au sol et aux arçons ne permettent plus ces temps de repos entre les différentes parties de l’enchaînement. Nous sommes donc à certains moments dans la filière anaérobie lactique.


La gym étude

Objectifs des trois années du premier groupe (1ère ,2ème ,3ème  prim)

Objectifs pédagogiques

Ø                        Donner le goût de faire de la gym afin de se faire du bien et de se faire plaisir tout en évitant les traumatismes psychiques et physiques engendrés par la compétition commencée à un trop jeune âge.

Ø                        Sensibilisation à la coopération par la réalisation de petits modules gymniques.

Ø                        Sensibilisation aux dangers que peut engendrer le non respect de certaines consignes basées sur la sécurité.

Ø                        Apprendre à bien écouter et à savoir se taire dans les moments consacrés à l'histoire, à l'explication des exercices et à l'évaluation individuelle ou collective.

L’ensemble de ces valeurs sont véhiculées par les diverses consignes et remarques effectuées durant la séance. Elles sont relayées par « madame et monsieur grosse boule » qui transmettent diverses valeurs par le biais d’une histoire racontée en début de séance.

 Données pratiques

L’échauffement

Il se réalise toujours sous forme de jeu

Corps de la leçon

Ø                        Sensibilisation aux actions motrices qui peuvent se réaliser sereinement et en toute sécurité dans l'espace arrière (vaincre la peur du déséquilibre vers l'arrière ).

Ø                        Découverte des différents axes de rotation possibles avec le corps ou une partie de celui­-ci.

Ø                        Amélioration de la coordination dynamique générale grâce à l'enchaînement de plusieurs éléments gymniques placés dans divers circuits.

Ø                        Sensibilisation au rythme demandé pour la réalisation d'un saut ou d'un petit enchaînement sur musique.

Ø                        Découverte des différents placements du bassin (les bons et les mauvais) afin de maximaliser la prévention contre les problèmes de dos. Il s'agira d'acquérir les bons réflexes pour ne pas se blesser dans la pratique de ce sport à risques.

Ø                        Amélioration de la latéralisation.


Objectifs des trois années du deuxième groupe (4ème ,5ème ,6ème  prim)

Objectifs pédagogiques

Leur enseigner et leur faire comprendre les valeurs liées à la gymnastique sportive afin qu’elles se répercutent dans leur vie.

Leur faire accepter et apprécier le fruit de leur travail par le biais de démonstrations.

Données pratiques

L’échauffement

Ø      Il se fait avec l’ensemble du groupe et a une durée de 10’.

Ø      Il a pour but d’augmenter la t° corporelle et de mobiliser toutes les articulations. Une attention particulière sera portée sur la ceinture scapulo-humérale qui est la plus sollicitée en gymnastique.

Le corps de la leçon

Il se donne en deux sous-groupes. Ceux-ci sont déterminés, après quelques séances, en fonction du niveau de chaque enfant. Suivant l’évolution de chaque enfant, ceux –ci changent durant l’année.

Ø      Lors du premier trimestre, chaque sous-groupe travaille 25’ soit dans un mini-circuit soit dans un ensemble d’ateliers.

o        L’objectif du mini-circuit est de proposer, de manière extrêmement ludique, des situations lors desquelles l’enfant va vivre diverses actions motrices en relation avec les agrès gymniques.

o        L’objectif des ateliers est de faire réaliser aux enfants un apprentissage gymnique codifié. Les réalisations sont facilitées ou complexifiées selon leur niveau.

Ø      Lors du deuxième trimestre, chaque sous groupe travaille 25’ sous forme d’ateliers. Les situations proposées durant le second trimestre sont  d’une difficulté plus importante ou sont des exercices gymniques repris dans les codes de pointage des différentes fédérations de gymnastique.

Ø      Le troisième trimestre est consacré à la préparation de la démonstration de la journée porte ouverte et à la découverte de disciplines « parallèles » à la gymnastique aux agrès telles que l’acro-gym, le mini-trampoline ,…

Le retour au calme

Ø      Il se fait avec l’ensemble du groupe et a une durée de 10’.

Ø      Il a pour objectif d’étirer l’ensemble des groupes musculaires sollicités durant la séance. Le but poursuivi n’est certainement pas d’obtenir des enfants qu’ils se placent dans des situations d’étirement extrême mais qu’ils se placent correctement.

Propositions pour le futur

Stage de gymnastique.

Assister à une compétition de niveau national.

En espérant que le portrait  tracé dans ces quelques pages fut le plus clair possible, nous nous tenons à votre entière disposition pour de plus amples renseignements.

Pour la gym étude

Le responsable

Julian Gordillo

Les entraîneurs

Pascale Werry - Thierry Lempereur - Geoffrey Rossay - Xavier Flamme


retour à la page précédente

Vous êtes le Compteurème visiteur depuis le 20 juillet 2007 | Nous contacter | ©2006 Ecoles Maternelles et Primaires Saint-Vincent 7060 SOIGNIES